« On a trop vite séparé les êtres humains en deux catégories : les doués, ceux qui sont intelligents et ceux qui ne le sont pas […]. Etre intelligent ne relève-t-il pas de moyens tout à fait simples qui sont, en fait, à la disposition de tous ? »                        (A. de la Garanderie, « Les grands projets de nos petits », Bayard Edition 2001).


On dit souvent :

« Il est bon en math »
« Je suis douée en musique »
« Le sport, ça l’intéresse »

et à l’inverse…

« Je ne fais pas attention »
« Il oublie tout »
« Il rêve tout le temps »


Et si être « doué », c’était avoir la bonne stratégie ?
Si cela venait de la forme spontanée de notre pensée ?

C’est ce que la Gestion Mentale permet de découvrir pour transformer les échecs scolaires en réussite, contourner les difficultés d’apprentissage ou blocages, et devenir plus performant dans tous les domaines d’apprentissage (personnels ou professionnels, sportifs ou associatifs etc.).

Comment fonctionne l’apprentissage ?

Quand notre pensée capte et traite une information, elle effectue quelque chose d’actif. L’information ne vient pas en nous toute seule, sinon nous ferions attention à toutes nos perceptions, et c’est loin d’être le cas. Nous posons un acte de connaissance, c’est à dire que nous effectuons un « geste mental ».

Ces actes que nous accomplissons pour apprendre, A. de la Garanderie les a identifiés comme cinq gestes mentaux bien spécifiques. Voilà l’origine de l’expression « Gestion Mentale ». Plus tard, il a aussi parlé de pédagogie des gestes mentaux ou de pédagogie du sens.

Quels sont ces gestes mentaux ?

  • L’attention, c’est à dire faire en sorte que l’information existe dans ma tête
  • La mémorisation, afin de retrouver cette information dans l’avenir
  • La compréhensionchercher le sens des informations
  • La réflexionchercher la solution adéquate au problème rencontré
  • L’imagination créatrice, chercher du nouveau à découvrir ou inventer

Nous ne savons pas toujours tous les faire correctement, or ces gestes ont une structure propre que l’on peut découvrir et apprendre. Mais ce n’est pas si simple…

Il y a plusieurs formes de pensée : les pensées linéaires et les pensées globales, les pensées qui s’appuient sur des sensations, des mouvements, celles qui s’appuient sur des mots et celles qui s’appuient sur des images.
Chaque pensée effectue les mêmes gestes, mais en s’y prenant différemment selon ce qui fait sens pour elle.

Exemples (très simplifiés) :
-> Une personne avec une pensée visuelle et globale va toujours chercher à se constituer une image qui englobe toutes les informations dont elle a besoin ;
-> Une personne avec une pensée linéaire et auditive va trouver un ordre de présentation des informations.

Avec Gestion Mentale Côte d’Azur, venez :

  • Travailler votre réussite
  • Découvrir votre forme de pensée, vos potentiels forts, vos stratégies spontanées
  • Enrichir vos performances en apprenant les « bons gestes » de l’apprentissage, les gestes mentaux qu’Antoine de la Garanderie a su explorer et enseigner :
    • Faire attention
    • Mémoriser
    • Comprendre
    • Réfléchir
    • Imaginer

Comment se passe un accompagnement en Gestion Mentale ?

Rien de mystérieux, au contraire beaucoup de rigueur et de rationalité.

L’enfant, le jeune ou l’adulte effectue une tâche : écouter un texte, reproduire un dessin…
L’objectif n’est pas la réussite ou l’échec de la tâche mais d’observer les stratégies qu’il a utilisées.

Si elles sont efficaces, il en prend conscience, ce qui a pour effet de les optimiser.
Si elles n’ont pas été efficaces, il en découvre d’autres.

Ainsi, petit à petit il récupère « les moyens d’apprendre ».

Dire à un enfant « fais attention » sans lui faire découvrir ce qu’est l’attention ne sert à rien ; il en va de même pour les autres gestes mentaux.

On peut apprendre à apprendre,

Et trouver la confiance en soi.