Mon fils a toujours eu des difficultés scolaires et comme beaucoup de personne dans ce cas, nous avons suivi le parcours balisé et chaotique du combattant parent (psy, orthophonistes etc…). Une amie nous a orientés sur la voie de la gestion mentale […]. A partir de la lecture d’un texte très simple, mon mari mon fils et moi, avons découvert de façon tout à fait concrète que nous passions par des canaux totalement différents pour donner du sens à l’histoire qui nous avait été lue. Et que certains de ces canaux étaient plus favorisés en milieu scolaire que d’autres… A partir de là, il a suffi de faire prendre conscience à notre fils du canal qu’il utilisait  en priorité et cette prise de conscience l’a aidé à sortir de sa dévalorisation « je suis nul, je n’y arrive pas etc… ». L’enfant a réalisé qu’il ne s’agissait pas d’une incapacité mais d’une différence de fonctionnement.